Accueil > Conseil > Conseil auprès du secteur public > Accompagnement de la réorganisation complète d'une direction d'une grande ville
Partager Partager Imprimer
Partagez cet article

Accompagnement de la réorganisation complète d'une direction d'une grande ville

Cette direction, qui pilote essentiellement les politiques de sécurité (et regroupe 1500 personnes) continuait à fonctionner sur un mode historique, alors que ses missions ainsi que les attentes des habitants ont évolué.L’arrivée d’un nouveau directeur a permis de lancer un projet de direction, englobant à la fois les orientations stratégiques, le positionnement de la direction vis-à-vis de ses partenaires, son organisation et la mobilisation de ses ressources humaines.


Une démarche globale, des objectifs ambitieux

Il était important d’accompagner la direction sur l’ensemble des phases et des dimensions de ce projet, en garantissant à la fois l’amélioration de la performance des services rendus et l’acceptation sociale des évolutions.
En un an, la direction s’est profondément modernisée et a notamment réussi :


- À mettre en place une nouvelle organisation sur la base d’une territorialisation accrue
- A augmenter significativement le nombre de personnes en contact avec les usagers / habitants
- A professionnaliser son management et ses pratiques professionnelles
- A affirmer son positionnement vis-à-vis de tous ses partenaires


L'approche d'Obea

Notre démarche a été avant tout participative avec de nombreuses modalités : près de 50 entretiens individuels, une trentaine de groupes d’écoute, des restitutions interactives à l’ensemble des personnels sous forme d’amphithéâtres de 400 personnes, des ateliers de travail sur les processus cibles…
Elle s’est également appuyée sur des outils éprouvés : définition des indicateurs clés de pilotage de la direction, analyse et amélioration de processus, définition d’organigrammes cibles et définition des rôles par subsidiarité, mise en place de parcours de carrière…


Points clés de la démarche

Nous avons attaché une importance particulière à la définition du non négociable au départ de la démarche, pour éviter de générer des attentes déçues ou des travaux hors d’un cadre défini.
De même le consensus entre les différentes parties prenantes (élus, population, associations, autres entités publiques, agents…) a été travaillé de façon itérative, en s’appuyant sur notre capacité à faire réagir de façon constructive : au lieu d’arriver avec des solutions toutes faites nous avons systématiquement proposé des scénarios, des alternatives, des recommandations innovantes parfois en rupture, pour que chacun s’exprime et s’approprie les solutions construites collectivement.
Enfin une analyse de données a permis de crédibiliser les recommandations : éléments sur l’activité, données sur les événements en matière de sûreté, chiffres liés aux RH…