Accueil > Corner RH > Stratégies et politiques RH > Pour 1 DRH sur 3, le Pacte de responsabilité s'est traduit par une diminution substantielle des charges
Partager Partager Imprimer
Partagez cet article

Pour 1 DRH sur 3, le Pacte de responsabilité s'est traduit par une diminution substantielle des charges

Publié le 19 Mai 2015

Pour la 6ème édition du baromètre « Défis RH»*, dont l’hebdomadaire Entreprise & Carrières publie la première partie dans son édition du 19 mai 2015, l’ANDRH et le cabinet Inergie ont interrogé les DRH sur les effets constatés du Pacte de responsabilité sur la baisse des charges ainsi que sur la mise en place du compte de pénibilité.


Les principaux enseignement de l'étude sont les suivants :

1– Pour seulement un tiers des DRH, le Pacte de responsabilité (mise en place du CICE en 2014, augmentation du taux en 2015 et baisse des cotisations patronales en 2015...) s’est traduit par une diminution substantielle des charges de leur entreprise.

Si les effets de ces premières mesures concrètes sont ressentis à ce stade par une minorité de DRH (33%), leur impact sur les charges liées aux plus bas salaires est cependant beaucoup plus perceptible dans le secteur du commerce et de la distribution pour 64% d’entre eux.

2– Plus d’1 DRH sur 2 estime que cette baisse de charges devrait avant tout bénéficier aux investissements (dont l’innovation & la recherche), avant la création d’emplois.

Parmi les DRH ayant constaté une baisse de charges liée au Pacte de responsabilité, 55% pensent qu’elle devrait avoir un effet à court terme sur les investissements, avant les créations d’emplois (27%). « C’est plutôt un bon signal pour l’économie, relève Luc Vidal, directeur général adjoint du pôle opinion au sein d’Inergie-groupe Obea. Ces investissements devraient contribuer à soutenir les frémissements de croissance et bénéficier in fine à l’emploi ». Pour autant, 22% des répondants ne s’attendent cependant à aucun changement significatif.

3– 80% des DRH attendent des mesures de simplification du compte pénibilité, même chez ceux qui s’estiment prêts à sa mise en place (50%).

Moins du quart des DRH interrogés (23%) s’estime prêt pour la mise en place du compte de pénibilité dans leur entreprise, comme en 2014 (sans évolution depuis un an). « Il n’est pas étonnant que si peu d’entreprises soient prêtes : les décrets sortent tard et, surtout, le dispositif est compliqué, une vraie usine à gaz. Avant même qu’il n’existe, il a fallu créer une commission de simplification, c’est tout de même un signe », remarque Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH.


 

Lire l'article sur le sujet dans Les Echos : Seul un DRH sur trois voit l'impact du pacte de responsabilité

 

* Etude réalisée par internet du 16 mars au 10 avril 2015 auprès des professionnels de la fonction RH, membres de l’ANDRH ; échantillon répondant constitué de 210 DRH.

>>> retour au Corner RH