Accueil > Corner RH > Conduire le changement dans le secteur public > Article sur la démarche de prévention de l'absentéisme : analyse des causes et procédures
Partager Partager Imprimer
Partagez cet article

Combattre durablement l'absentéisme nécessite un processus structuré de prévention et de gestion

Publié le 11 Mars 2016


 

Que recouvre l'absentéisme ?

En 2016, le taux d’absentéisme national reste stable par rapport à 2015, il atteint ainsi 4,59% pour une moyenne de 16,8 jours d’absence par salarié (source : baromètre Ayming 2017 de l'absentéisme) et pour un coût global estimé à 60 milliards d’euros. On constate que l’absentéisme est systématiquement abordé à travers le prisme de la dégradation des conditions de travail. En effet, d’après l’ANACT, l’absentéisme recouvre « toute absence qui aurait pu être évitée par une prévention suffisamment précoce des facteurs de dégradation des conditions de travail entendues au sens large (les ambiances physiques mais aussi l’organisation du travail, la qualité de la relation d’emploi, la conciliation des temps professionnel et privé, etc. ».

Si l’absentéisme est symptomatique des maux liés à ces questions, la mise en place d’actions de prévention, précipitées et décontextualisées, peut s’avérer inefficace. L’amélioration de la qualité de vie au travail ne peut être une réponse systématique, elle doit prendre en compte la diversité des situations individuelles et collectives. Encore faut-il que l’organisation soit capable de réaliser un diagnostic de fond et s’attacher à traiter le problème à la racine.  Mesurer de manière fiable et objective les risques constitue une étape préalable clé de la prévention. La mesure fiable et objective des risques est une étape clé préalable à la démarche de prévention.

Une question se pose alors : les organisations disposent-elles, aujourd’hui, de suffisamment d’outils et de méthodes pour accompagner les acteurs de la prévention dans une démarche efficiente ?

 


Le cas du secteur public : focus sur le secteur hospitalier

Le secteur hospitalier est l’un des plus sensibles et des plus exposés au risque d'absentéisme. Il atteint, en 2016, une moyenne de 5,04% soit 18,4 jours d'absence, et ce, malgré une floraison de mesures préventives. L’absentéisme semble être la cause de nombreux dommages : dégradation de la qualité des soins, détérioration des conditions de travail des agents et soignants, etc. Quels qu’en soient les motifs, l'absentéisme représente un coût financier certain pour la collectivité, engendrant par ailleurs une désorganisation des services et un épuisement professionnel des agents présents. En effet, la principale difficulté des établissements qui font face à un taux élevé d’absentéisme est de gérer les absences fréquentes et de courte durée. Dans l’urgence, le choix de solutions court terme (pools de remplacement, recrutement d’intérimaires, heures supplémentaires, contrôles répétés …) peut avoir des effets néfastes sur les conditions de travail, aggraver le taux d’absence et entériner rapidement le phénomène dans un cercle non vertueux.

Au-delà d’un taux moyen de 5%, il est recommandé de mettre en oeuvre un plan d'actions adapté au contexte de l’établissement, à la population d’agents et aux caractéristiques des absences. Il est indispensable de procéder à une analyse fine des situations pour comprendre les facteurs d’absence, mettre en place des indicateurs pertinents et de suivre leur évolution dans le temps.

Les Directions se doivent de porter le sujet devant leurs équipes, de les sensibiliser, de les former et de promouvoir cette démarche. Elles doivent aussi s’assurer que les Ressources Humaines, les agents préventeurs, les cadres de santé disposent de moyens et d’outils pour mettre en œuvre une démarche coordonnée et proactive.  L’enjeu étant de faire de la prévention de l'absentéisme un objectif commun au service de la performance collective et du bien-être de chacun.

 


Comment prévenir durablement l'absentéisme ?

Objectiver l’absentéisme, étape essentielle pour suivre son évolution dans le temps

L’analyse des données de l’absentéisme est le prérequis d’un plan d’actions efficace. Il s’agit de chiffrer les absences par équipe, par métier, par catégorie professionnelle, par temporalité…, afin de réaliser un état des lieux en s’appuyant sur des données objectives et suivies dans le temps.  L’objectif est de mieux comprendre les facteurs d’absentéisme : si ces facteurs sont exogènes à l’emploi, le plan de prévention portera certainement sur l’environnement immédiat de travail ; en revanche, s’ils sont liés à la nature même de l’emploi, l’action de prévention portera davantage sur l’organisation du travail. Il est par conséquent primordial de pouvoir caractériser l’absentéisme pour le prévenir efficacement.

Inscrire la prévention dans une démarche de gestion globale cohérente

La prévention de l’absentéisme prend tout son sens si elle s’inscrit dans une démarche globale, soutenue par un processus et des périmètres de responsabilité clairement définis. Cette démarche implique un grand nombre d’acteurs (médecins du travail, préventeurs, managers, …) dont les actions doivent s’imbriquer de manière cohérente. De même, les mesures définies sur le volet collectif (prévention des risques psycho-sociaux et des pathologies professionnelles, recrutement, formation des managers,…) doivent être déployées en synergie avec les plans d’actions individuels (gestion des retours, mobilité, reconnaissance, cellule d’accompagnement, …).

Impliquer les acteurs et en faire des porteurs de la démarche

Enfin, la mise en œuvre de plan d'actions doit s’effectuer de manière participative et notamment en obtenant l’adhésion des parties prenantes (encadrants, agents, partenaires sociaux,…). Pour cela, il apparait primordial de structurer un plan de communication ciblé rappelant les enjeux et la raison d’être de la démarche, puis de former l’ensemble des acteurs.


En lien avec l'actualité 

Un récent article du quotidien du médecin qui fait écho à notre publication : De plus en plus d'arrêts de travail liés à des causes professionnelles : Forte progression du taux d'absentéisme dans les entreprises

 


Pour plus d'informations, découvrez notre brochure Prévention & Gestion de l'absentésime

 

 

 

Vous avez des questions ? Souhaitez vous faire accompagner ? N’hésitez pas à nous contacter :

 Lily Desnoes – lily.desnoes@obea.fr ou 01 40 53 47 15 - 06 85 64 84 92 

 

 

 

>>> retour au Corner RH