Accueil > Corner RH > Stratégies et politiques RH > Offre Pur Conseil du Pôle Opinion d'Inergie - Groupe Obea
Partager Partager Imprimer
Partagez cet article

Les enquêtes d'opinion interne comme levier de transformation

Publié le 09 Février 2016

 


 

Les enquêtes d’opinion interne comme levier de transformation : Pour aller au-delà de l’écoute et passer à l’action

Réussir son enquête d’opinion interne

Les entreprises sont nombreuses à réaliser des enquêtes d’opinion qui les aident à jauger le moral de leurs collaborateurs : sont-ils satisfaits par les méthodes de management ? Quelle est l’ambiance au travail ? Qu’en est-il de la qualité de vie au travail, les collaborateurs sont-ils engagés ? Quels sont les éléments qui perturbent leur activité au quotidien ?

La valorisation des démarches d’écoute interne n’est cependant pas toujours à la hauteur des attentes – des collaborateurs comme de leurs dirigeants. Bien souvent, les clefs de réussite sont indépendantes de la phase d’enquête elle-même. Au nombre de celles-ci :

  • le dispositif de communication conçu en amont de l’enquête,

  • la capacité à créer des conditions favorables à l’émergence d’un diagnostic partagé, au niveau macro comme à celui des équipes,

  • la capacité à construire des actions qui ont du sens pour les acteurs qui seront les premiers garants de leur bonne réalisation.


Mobiliser les collaborateurs

Nous constatons qu’il existe toujours un enjeu fort de mobilisation, quel que soit le contexte. Pour parvenir à un taux de participation minimal de 70%, essentiel à une analyse fine de la situation, il est bénéfique de :

  • savoir tirer parti des expériences précédentes : établir un bilan des besoins et les évolutions perçues (ou non) depuis la dernière enquête. Concrètement, une manière simple, rapide et efficace d’y parvenir est de mener quelques groupes d’expression animés par un tiers neutre. Très rapidement, il est possible de décrypter ce qui est à dire/faire absolument ou à éviter.

  • promouvoir la démarche : communiquer en interne. Pour donner envie de répondre, il est nécessaire de démontrer que ce sera utile et porteur de changement. Parfois des changements dans la forme des communications usuelles de l’entreprise apportent un nouveau souffle : les vidéos d’animation (motion design) permettent de faire passer le message de façon synthétique et dynamique en utilisant les supports numériques actuels (intranet, TV, réseau sociaux d’entreprise…)


Donner envie d’agir

D’après notre expérience, une fois acquise la mobilisation du plus grand nombre, les entreprises qui tirent le plus grand bénéfice de leur enquête interne sont également celles qui savent :

  • interpréter les résultats au regard de la réalité d’une direction/équipe – une lecture alimentée par la connaissance fine des contextes propres à chacun ;

  • faire émerger un diagnostic partagé, au niveau global comme à celui de chaque équipe naturelle, en donnant la possibilité d’échanger autour d’enseignements souvent complexes de manière simple et contextualisée ;

  • mobiliser l’intelligence collective en s’appuyant sur ce qui rend fier et ce qui a été bien surmonté, tout en faisant émerger des actions très opérationnelles à mettre en œuvre à court terme (des « quick wins »).

En 20 ans d’expérience des démarches d’écoute interne, nous avons acquis la conviction que la dynamique interne et l’engagement des collaborateurs s’appuient sur l’envie de faire.


Stimuler l’intelligence collective

Pour tirer le meilleur parti de cette force mobilisatrice, nos approches s’appuient sur des méthodes de co-construction qui stimulent l’intelligence collective, à tous les niveaux de l’organisation. Bien sûr, l’étude interne va amener l’entreprise à mettre en œuvre des actions globales : clarifier la communication de la stratégie, repenser certains dispositifs RH ou des pratiques managériales… Mais ce sont souvent les actions locales qui prouveront aux collaborateurs qu’ils sont écoutés, reconnus et peuvent être acteurs du changement. Force est de constater que bien souvent les actions concrètes ne sont ni coûteuses ni chronophages, et que les managers bien épaulés parviennent à fédérer autour de « quick wins » rapidement applicables dans leur périmètre.


Vous avez des questions ? Souhaitez vous faire accompagner ? N’hésitez pas à nous contacter :

>>> retour au Corner RH