Ce site Web utilise des cookies
En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au fonctionnement du site et à usage statistique.
En savoir plus et
gérer les cookies
REGLAGES
COOKIES
POLITIQUE DE
CONFIDENTIALITE

Les cookies sont des petits fichiers textes utilisés par les sites Web pour rendre l'expérience utilisateur plus efficace. La loi stipule que nous ne pouvons stocker des cookies sur votre appareil que s’ils sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce site. Pour tous les autres types de cookies, nous avons besoin de votre permission.

Cookies nécessaires (autorisés par la loi). Ils ont pour but la protection du site, l’équilibrage de charge, la gestion de la connexion, la gestion du panier, etc. Le site ne peut pas fonctionner sans eux.
    
Cookies statistiques : ils permettent d'analyser votre navigation et nous permettent de mesurer l'audience de notre site internet

Chargement de la politique de confidentialité, veuillez patienter.

photo
Médaillon Picto

Jérôme Miara

DIRECTEUR GÉNÉRAL

La personnalisation de l’expérience du salarié

Comment offrir à chacun de ses salariés une expérience personnalisée ?

L’exercice est toujours risqué, mais tentons-le. S’il fallait retenir un seul défi aujourd’hui, un seul sésame de la réussite pour les entreprises, que serait-il ? Peut-être de devenir « employee centric ». Comment cela ? Après des années d’obsessionnelle quête du « customer centric », nous devrions abandonner l’idole pour une plus jeune et plus tendance « employee centric » ?!

Ne nous méprenons pas… Pas question ici d’opposer les deux approches qui sont parfaitement complémentaires. Mais simplement de faire le constat que si la première bataille est gagnée, du moins dans les esprits (quelle entreprise se targuerait aujourd’hui de ne pas être « customer centric» ?), la seconde reste à engager.

Pourquoi ?

L’expérience employee est décisive dans la performance des entreprises : l’engagement et la motivation des salariés sont devenus centraux pour creuser la différence avec les autres acteurs.

Toute entreprise doit aujourd’hui s’interroger : quelle expérience est-ce que j’offre aujourd’hui à mes collaborateurs, et comment puis-je l’améliorer ? Qu’est-ce qui, à l’heure actuelle, empêche mes salariés de trouver dans le travail le cadre et les ressources qui leur permettent de s’épanouir et de se réaliser pleinement ? 

Une réponse possible : redonner aux collaborateurs des espaces de liberté et d’expression de leur individualité

L’homme est un être social, animé par le désir du CO (collaborer, co-construire). Mais il a aussi un ardent besoin de se réaliser en tant qu’individu. Et très concrètement, il aspire à se ressourcer, se retrouver, se revitaliser dans des espaces personnels.

Les modalités du travail apparues ces dernières années (généralisation des open spaces, multiplication des interactions sociales digitales, valorisation du travail collaboratif) ont contribué à mettre de côté ces aspirations vitales pour l’épanouissement des collaborateurs.

L’un des enjeux importants pour les entreprises est de retrouver un équilibre en réinjectant de l’individualité là où le collectif et le collaboratif se sont imposés, en offrant à leurs salariés l’occasion d’exprimer leur pleine singularité.

Comment ? En personnalisant la relation de l’entreprise à chaque salarié

A l’heure où le « vivre ensemble » est devenu un mot d’ordre collectif, l’individu est en quête perpétuelle de nouveaux espaces de liberté. Dans un environnement toujours plus contraint, cela passe par sa capacité à personnaliser l’expérience qu’il vit dans la ville, en tant qu’usager, automobiliste et employé.

Cette attente bute sur des contraintes économiques. Comment se ressourcer dans un open space où par définition l’espace n’est pas privatisable ? Le télétravail peut être une solution. Une à deux fois par semaine, les collaborateurs peuvent trouver une nouvelle énergie en travaillant chez eux.

L’organisation du travail par petits groupes, l’exercice de la démocratie participative au sein de l’entreprise et notamment l’appel à l’intelligence de l’usager (le salarié) pour l’amener à définir l’expérience d’employé qu’il souhaite vivre fait également partie des pistes à explorer. Exit, une fois pour toutes, les démarches top-down…

Le digital, catalyseur d’individualité

Le digital est un merveilleux outil à mettre au service de la personnalisation de l’expérience du salarié et la formation est un terrain de prédilection pour cette approche :

  • S’il est une bataille à gagner, c’est bien la bataille des compétences
  • Seule une personnalisation de la formation peut amener chaque individu à aller au delà de lui même, là où l’attendent l’entreprise et les exigences d’un monde en mutation
  • Le digital permet de réaliser un rêve ancien des pédagogues : permettre à chaque individu de progresser à son rythme et franchir pas à pas tous les paliers de sa montée en compétences
  • Celui-ci réduit les coûts de la formation et lui confère une nouvelle souplesse : une formation digitale peut être rejouée à tout moment sans coût supplémentaire, alors qu’il est difficile d’annuler une formation présentielle.

Des sociétés comme la société Didask, un partenaire d’Obea, l’ont parfaitement compris. Les avancées récentes des neurosciences et de la psychologie cognitive, associées aux potentialités du digital, nous donnent une chance unique d’accompagner chaque collaborateur dans sa progression, en tenant compte de son niveau initial et de son rythme d’acquisition. Saisissons-là !

Les 4 clefs de la personnalisation
  1. Des interfaces ergonomiques, s’appuyant sur les méthodes d’UX design
  2. Une offre construite avec les utilisateurs au sein d’ateliers de design thinking et qui prévoit des phases d’écoute régulière
  3. Une exploitation efficace des data au service de la personnalisation
  4. Des fonctions de matching/recommandation, d’aide à la décision et d’intelligence artificielle (chatbot, adaptive learning, etc.) offrant au collaborateur une expérience individualisée au sein d’un espace dédié.

 

Découvrez notre expertise Expérience Collaborateur

Découvrez notre pôle Digital

30 mai 2018


Haut de page
Haut de page